Pourquoi faut-il dire non au No-Reply ?

En tant qu’internaute, avez-vous déjà expérimenté la frustration que représente un email envoyé depuis une adresse « No-Reply » ? Cette impression de n’être bon qu’à recevoir l’email mais pas assez intéressant pour avoir un droit de réponse ? Et la sensation désagréable d’être la cible d’un robot impersonnel ? Alors vous avez bien été la victime d’un No-Reply !

Ce dangereux « virus » est encore assez répandu dans les entreprises, qui auraient pourtant toutes les raisons de s’en prémunir. Voici quelques pistes pour remédier une fois pour toutes au No-Reply !

 

Le côté obscur du No-Reply

 Côté expéditeur, quel est l’intérêt du No-Reply ? Il n’y en a presque aucun, excepté celui de ne pas recevoir d’emails de réponse ni de messages d’absences automatiques suite à l’envoi de la campagne d’emailings. Il s’agit parfois d’une adresse à laquelle il est techniquement impossible de répondre, et d’autres fois d’une adresse valide qui indique simplement au destinataire qu’il ne devrait pas y répondre.

Dans les deux cas, c’est un signe négatif envoyé à l’utilisateur. Celui-ci peut dès lors réagir en bloquant l’expéditeur et les serveurs de messagerie pourront à terme identifier l’expéditeur en tant que spammeur. Le No-Reply est donc négatif pour la délivrabilité de vos emails, d’autant plus que les serveurs de messagerie repèrent facilement les noms et domaines d’expéditeurs qui ne respectent pas les bonnes conduites de l’Email Marketing. Vous aurez deviné, le no-reply fait parti des éléments à bannir de vos messages (découvrez notre webinaire : comment réaliser une newsletter performante, celui-ci pourrait vous aider à améliorer votre approche emailing).

L’email, avant tout une occasion d’échanger

L’email c’est le début d’une relation qui doit permettre des échanges dans les deux sens : vous bénéficiez du temps que vous accorde votre prospect ou client en ouvrant votre email et en échange vous lui offrez un point de contact avec votre marque. L’email est l’occasion pour votre client de réagir à vos contenus, de faire des suggestions, de proposer des améliorations, … Des retours qui sont d’une grande importance pour l’analyse de vos actions marketing. Pour votre client, ce point de contact est la garantie d’avoir affaire à quelqu’un de réel et non pas juste à une marque impersonnelle.

Pour inviter vos prospects et vos clients à échanger avec vous, n’hésitez pas à introduire des call-to-actions ou à les inviter à répondre directement par retour d’emails. Sachez que 70% des acheteurs américains engagent une conversion avec leur marque via email ou chat, avant même de les contacter par téléphone. Une tendance qui doit sensiblement être la même pour les citoyens européens 🙂 (Source : e-commerce.nation.fr)

Si nous prenons le cas d’Innocent, la marque encourage vivement à la communication entre ses équipes et ses prospects/clients ! Insérez une petite bannière dans vos emails pour réchauffer votre approche email marketing 🙂

Image, source : Innocent.fr

Bannir le No-Reply pour privilégier la relation client sur le long terme

Les marques adeptes du No-Reply prennent le risque de dégrader leur image aux yeux de leurs clients, qui peuvent y voir une marque de mépris. A une époque où les marques sont de plus en plus présentes sur les réseaux sociaux, l’instantanéité dans les échanges est un vrai plus aux yeux des consommateurs. L’utilisation du No-Reply s’apparente de plus en plus à une relation client archaïque. Une relation client fluide et rapide étant un levier de fidélisation avéré, il est dommage de ne pas profiter de l’envoi d’un email pour améliorer son image auprès de ses clients.

 

En conclusion, le No-Reply est un petit détail qui peut avoir de grosses conséquences, puisqu’il impacte la délivrabilité de vos emails, l’image que vous diffusez auprès de vos prospects et clients, et à plus long terme votre relation client. Préférez donc d’autres solutions plus subtiles pour ne pas être submergés d’emails de réponse, en appliquant par exemple un filtre sur votre boite mail pour séparer les réponses automatiques des messages légitimes.

Pin It on Pinterest

Vous aimez cet article ? Partagez-le !