Article mis à jour ✍

Le symbole peut vous jouer des tours en faisant passer votre email pour un spam. Bien utilisé en revanche, celui-ci se révèlera être un outil très efficace (+15% de taux d’ouverture en comparaison à des emails sans symbole) !

Nous vous offrons au travers de cet article, de précieux conseils afin que l’icône devienne votre meilleur ami ! Utilisé stratégiquement dans l’objet de votre emailing, celui-ci vous permettra de vous différencier des autres communications, surtout, lorsque la boite email de votre destinataire est bondée. Ainsi, le symbole va booster votre taux d’ouverture.

[custom_headline type= »left » level= »h2″ looks_like= »h5″]Le bon symbole pour le bon message ![/custom_headline]

Les symboles que vous employez doivent avoir du sens et, doivent être cohérents avec votre message. Par exemple, l’utilisation d’un icône avion et/ou soleil pour une campagne emailing associée à des vacances ou à une agence de voyage semble tout à fait logique.

Restez néanmoins prudents ! Tous les symboles ne permettent pas une voie d’accès VIP aux boites email de vos destinataires ! Certains apparaissent dans des messageries et pas dans d’autres. La petite astuce : utilisez de préférence le code html associé au symbole. Par exemple, ♥ pour ♥. Aussi, n’oubliez pas de tester vos symboles.

[custom_headline type= »left » level= »h2″ looks_like= »h5″]L’A/B testing au coeur de vos préoccupations ![/custom_headline]

L’objet doit donner envie à la personne d’ouvrir votre email. Comprenez ainsi qu’il est fondamental de tester l’objet de votre campagne. La pertinence de celui-ci favorise à 84% l’ouverture de vos emails. Le but de l’A/B testing est de voir quel objet remporte le plus de succès auprès de votre cible de par le ton employé, la personnalisation (ou non) et le style d’accroche par exemple. Il vous faudra en revanche conserver le même message (contenu de votre email). La seule différence pourra être la présence (ou non) de symboles dans votre objet. Ainsi, vous pourrez faire des comparaisons et voir si le symbole a de l’importance ou non par rapport à la communication en question.

Notez que les emails avec symboles garantissent un meilleur taux d’ouverture. Ceux-ci sont généralement moins supprimés après lecture et détiennent une meilleure délivrabilité.

[custom_headline type= »left » level= »h2″ looks_like= »h5″]Symboles = emailing fructueux ![/custom_headline]

Les icônes permettent d’attirer l’œil, de susciter la curiosité et de captiver vos destinataires. Des études démontrent que ceux-ci maintiennent l’intérêt de vos clients et suscitent celui de vos prospects.

Finalement, les icônes c’est comme le vin, il faut les consommer avec modération. Optez pour 1 symbole maximum par objet afin de ne pas polluer votre accroche. En effet, votre taux de délivrabilité n’augmentera pas à mesure que vous ajouterez des icônes à votre ligne d’objet. N’en faites pas trop, juste le minimum ! La sur utilisation des ces petits pictogrammes risque de rendre votre originalité, banale.

[custom_headline type= »left » level= »h2″ looks_like= »h5″]En résumé ?[/custom_headline]

Faites-vous plaisir avec l’emploi d’icônes mais gardez à l’esprit qu’ils doivent être utilisés à bon escient. Si vous n’incorporez pas de symbole dans votre emailing, vous passerez peut-être à coté d’une opportunité. Trouvez le juste équilibre et testez l’efficacité de vos symboles ! « Don’t forget », prudence est mère de sûreté !

 Article mis à jour ✍

Pin It on Pinterest

Vous aimez cet article ? Partagez-le !