Un message percutant, un beau design, des call-to-actions bien pensés, un objet personnalisé et un nom d’expéditeur mûrement réfléchi… Votre campagne d’Email Marketing est prête à partir ! Malgré tous vos efforts, votre base de données pourrait contenir un Spamtrap et, par conséquent, la délivrabilité de vos messages peut être lourdement impactée …

Les Spamtraps dans vos campagnes emailing

Les spamtraps sont des pièges tendus aux campagnes emailings par des organisations indépendantes, qui luttent contre les courriers indésirables. Ces organisations récupèrent des adresses emails inactives ou en créent parfois pour les mettre en circulation sur le web.

L’objectif de ces spamtraps est de réussir à infiltrer une base de contacts : une fois ces adresses intégrées, c’est toute la fiabilité de la base qui est remise en cause. En effet, chaque expéditeur qui enverrait des emails sur ces adresses est considéré comme spammeur. Cela impacte la délivrabilité de tous les emails de l’expéditeur, puisque les Fournisseurs d’Accès à Internet bloquent les adresses IP des spammeurs…

Même si vous ne récupérez pas des bases de contacts sur Internet, le risque des Spamtraps est là. Les Spamtraps créés automatiquement (plus dangereux que les anciennes adresses devenues inactives) sont gérées par des robots, qui sont capables de remplir un formulaire. Donc, si vous organisez un jeu concours et diffusez pour cela un formulaire à remplir, vous pourriez bien récupérer des Spamtraps qui pourraient corrompre votre base. Une seule solution à cela : le double opt-in.

Comment lutter contre les Spamtraps ?

Eviter les Spamtraps repose sur un principe simple : avoir une base de contacts propre, avec des adresses actives et dont vous connaissez la provenance. En pratique, il y a différentes façons de maintenir une base de contacts correcte.

Les adresses inactives sont les plus simples à repérer : après chaque campagne envoyée, analysez les NPAI Hard et les NPAI Soft récurrents (blocage temporaire) pour retirer de votre base toutes les adresses qui n’ont pas pu recevoir vos emails. Les adresses inactives qui reçoivent toujours des emails sont, au bout d’un certain temps, parfois récupérées par les fournisseurs de messagerie pour être transformées en Spamtrap. Donc, prenez le temps de supprimer ces adresses avant qu’elles ne se transforment en pièges !

Les adresses créées intentionnellement pour devenir des spamtraps, aussi appelées spamtraps actifs ou honeypots, sont encore plus dangereuses car il suffit d’un envoi pour être blacklisté par certains serveurs de messageries. Pour bannir les spamtraps actifs, adoptez le « double opt-in » lorsque vous récoltez de nouvelles adresses via un formulaire par exemple, en demandant de cliquer sur un lien envoyé par mail pour valider l’inscription.

Il existe aussi des solutions automatiques de nettoyage de bases de contacts, qui se basent sur des algorithmes pour démasquer les adresses douteuses. Le moteur d’intelligence artificielle de ces solutions permet de supprimer les adresses suspectes de manière continue.

Et enfin, évitez d’acheter des bases de contacts pour avoir toujours un maximum de contrôle sur les mises à jours et l’origine de vos adresses emails.

 

Moins de spamtraps = plus de rentabilité

Votre taux de délivrabilité est un élément clé dans la performance de votre campagne d’emailings, et cela impacte aussi, par voie de conséquence, votre retour sur investissement. L’email étant le levier marketing le plus rentable, assurez-vous de mettre toutes les chances de votre côté en luttant contre les spamtraps !

Pin It on Pinterest

Vous aimez cet article ? Partagez-le !