Créer une newsletter percutante

Webinaire : comment créer une newsletter performante ?

Jeremy Actus emailing

Découvrez les slides de notre powerpoint 

Prenant le même élan de croissance que son acolyte le marketing de contenu, la newsletter est depuis quelques années une pratique courante pour véhiculer de l’information autour de son entreprise ou de son activité. Avec un développement à deux chiffres entre 2016 et 2017, il faut savoir que les français sont de plus en plus adeptes aux lettres d’informations de leurs marques préférées :

  • 80% des internautes français sont inscrits à au moins une newsletter (chiffre B2C)
  • En moyenne, les français ont augmenté leurs abonnements aux newsletters de 24% par rapport à l’année 2016 (chiffre B2C)
  • Un français est abonné en moyenne à un total de 6 newsletters.

Des chiffres encourageants pour les professionnels qui mettent déjà en œuvre une stratégie de création de contenus et de fidélisation via l’email marketing. Mais prudence, les 6 newsletters moyennes auxquelles sont inscrits les français proviennent de leurs marques préférées.

Aujourd’hui, votre mission n’est pas de créer une newsletter, mais bel et bien de créer une lettre d’informations plus performante, plus personnalisée, pour augmenter vos taux d’ouverture, de clics, d’engagements. Certains standards sont à respecter si vous souhaitez faire partie des 6 newsletters auxquelles sont inscrits les français !

Si vous n’avez pas encore eu le temps ou les ressources pour déployer vos campagnes de fidélisation, sachez qu’il y a 3 bonnes raisons de réaliser des newsletters :

  • Développer votre base de données : généralement recueillie via des formulaires, des pop-ups ou des cases à cocher sur votre site internet, l’inscription à une newsletter est un bon moyen de recueillir des données sur vos clients ou prospects, tout en respectant leurs consentements. Puisque l’opt-in est une prérogative pour votre mise en conformité avec la Règlementation sur la Protection des Données.
  • Créer lien avec vos lecteurs : la newsletter est un bon moyen pour établir un contact régulier avec vos prospects et vos clients. Avec des envois mensuels ou trimestriels, il est important de créer une « habitude » afin que vos lecteurs attendent vos messages.
  • Communiquer autour de votre métier : en créant du contenu à forte valeur ajoutée dans vos emails, vous pouvez améliorer votre notoriété et votre image de marque en partageant votre expertise à travers des vidéos, des conseils ou des tutoriels adaptés à votre cible (vous devez adapter vos textes afin de faciliter la compréhension des aspects techniques de votre métier) !

 

Si vous souhaitez améliorer votre approche email marketing, il est essentiel de prendre en compte l’ensemble des éléments qui constituent votre message. Pour cela, nous allons procéder pas à pas, afin de retravailler un email dans sa globalité de l’objet jusqu’au footer.

Comment rédiger un objet accrocheur pour une newsletter ?

Pour améliorer le taux d’ouverture de votre email, il est important de rédiger un objet simple et concis afin qu’il soit entièrement visible depuis l’accueil de la boîte de réception de vos destinataires.

  • 6 à 10 mots maximum pour inciter vos abonnées à cliquer. Si le plus gros % de vos messages sont ouverts depuis des mobiles et des tablettes, cantonnez-vous à un objet de 6 mots pour simplifier sa lecture.

Le « teasing », qui consiste à éveiller la curiosité de vos destinataires, est un bon moyen d’améliorer votre taux d’ouverture à condition d’être pertinent quant au contenu qui se trouve au sein de votre message. Ne mentez pas à vos contacts juste pour les inciter au clic. Vous souhaitez avant tout qu’ils réagissent positivement à votre message après l’avoir ouvert.

Si vous détenez des informations valides sur votre liste de contacts, profitez de ces données pour personnaliser l’objet de votre email. Certaines personnalisations sont régulièrement utilisées par les marques : Civilité, nom, prénom, ou encore dates importantes (anniversaire du contact, anniversaire de première commande …)

Tirer profit du pré-header

Complémentaire à votre objet, le pré-header est constitué de la première phrase qui est inscrite en haut de votre newsletter. Le pré-header est visible dans les fenêtres de prévisualisation de certaines boîtes de réception. Aussi important que votre objet, cette zone (souvent peu exploitée par les entreprises) permet d’en dire un peu plus sur le contenu de vos emails.

Pour écrire votre pré-header, nous vous conseillons :

  • De compléter votre objet, tout en faisant attention de ne pas répéter ce qu’il s’y trouve.
  • De ne pas utiliser plus de 55 caractères (espaces compris)

Pour vérifier la longueur de votre pré-header, utilisez les fonctions de « Bon à tirer » ou d’emails preview qui se trouvent dans la solution emailing que vous utilisez.

L’email provenant de la marque Vente-du-diable est un bon exemple car le pré-header est complémentaire à l’objet et la taille des deux éléments est idéale pour la lecture. Les émojis dans l’objet permettent d’être plus visible dans une boîte de réception, mais attention, ceux-ci ne sont pas affichés dans toutes les messageries.

Livre blanc newsletter

Rassurer les lecteurs via le header

Le header est la partie qui suit l’ouverture d’un email. Pour vos newsletters, il est important de rassurer vos lecteurs en incluant plusieurs éléments :

  • Le logo de votre entreprise
  • Le lien vers la page miroir de votre newsletter
  • Les éléments qui constituent votre identité visuelle

Naturellement, les personnes qui sont abonnées à vos lettres d’informations se souviendront plus simplement des visuels que des informations qui se trouvent au sein de vos emails.

L’objectif du header est double : rassurer votre lecteur et apporter un confort de lecture supplémentaire au cas où l’affichage ne s’est pas déroulé correctement.

Important : si vous ne personnalisez pas en amont votre pré-header, c’est le texte de votre page miroir qui s’y trouvera.

Comment construire le contenu d’une newsletter ?

Diffusez de l’information à forte valeur ajoutée

En lisant votre newsletter, votre lecteur doit tirer une plus value de vos informations et doit surtout les assimiler simplement. Il est très important d’adapter votre contenu par rapport à votre cible afin que le lexique utilisé soit cohérent. En B2C, évitez les mots techniques et spécifiques à votre activité, vous devez être compréhensible pour l’ensemble de vos lecteurs et pas seulement pour les initiés.

Pour performer dans l’utilisation des newsletters, certaines marques n’hésitent pas à passer du temps pour créer des tutoriels, des vidéos ou des conseils adaptés à chaque segment de leurs listes de contacts. Les enseignes de décorations et d’aménagements en sont très friandes.

Nous conseillons donc :

  • De créer du contenu qui permet aux lecteurs de s’informer sur des actualités, de s’instruire sur l’utilisation d’un produit (tutoriels vidéos) … Si vous souhaitez présenter un produit ou un service, posez vous les questions suivantes : Quels sont les pré-requis ? Comment faire ? Quel est le résultat ?
  • Adapter le ton et le langage employé pour simplifier la lecture de vos destinataires.

 

Invitez vos abonnées à en découvrir davantage 

La newsletter, plus que tout autre email, doit amener vos lecteurs vers des destinations externes à votre email. Site internet, landing page, vidéo youtube, votre message doit être le chemin vers de multiples informations que votre destinataire peut découvrir. Plus vous lui donnerait d’informations et de ressources sur lesquelles il peut se reposer, plus il sera séduit de vos messages.

Pour guider vos abonnés vers les informations que vous souhaitez véhiculer, vous devez inclure des call-to-actions dans vos newsletters. Nous conseillons :

  • Un maximum de 6 call-to-actions pour ne pas surcharger vos lettres d’informations
  • Hiérarchisez vos appels à l’action afin que vos lecteurs lisent simplement et rapidement votre email.

Important : votre information principale doit se trouver au dessus de votre ligne de flottaison. Elle doit être accompagnée d’un call-to-action pour diminuer le taux de rebond de vos lecteurs.

Travailler la signature de son email

Le footer, dans un contexte email marketing, est le pied de page du message qu’on retrouve de manière identique et systématique pour tous les messages d’une entreprise. Au même titre que le Header, que nous avons vu en début d’article, le footer vous permet de rassurer vos destinataires.

Plusieurs éléments peuvent y être incorporés :

  • Awards, récompenses
  • Actualité du moment
  • Associations auxquelles vous êtes membre
  • Coordonnées
  • Logo d’entreprise
  • Réseaux sociaux

 

Vous l’avez compris, si vous souhaitez améliorer votre relation client, chaque détail est important. Au travers de cet article, nous avons pu avoir un aperçu des éléments qui constituent une newsletter. Cependant, un bon nombre de bonnes pratiques sont à adopter, en dehors de la construction du message. Je pense notamment à la configuration des serveurs d’envois de vos emails, à l’étude de la concurrence et aux règles d’or à respecter pour éviter la case SPAM de vos destinataires. Si vous souhaitez aller plus loin dans l’évolution de vos pratiques emails marketing, découvrez sans plus attendre un livre blanc dédié :

Découvrir le Livre Blanc

Ces 25 pages de conseils, directement tirées de nos différents pôles de compétences (marketing, délivrabilité, infrastructure) vous permettent d’aborder sereinement la mise en place de vos newsletters !

Partager l'article