Rendez votre call-to-action plus sexy !

Jeremy Blog  Conseils et Bonnes Pratiques 2 Commentaires

Elément déterminant dans votre campagne emailing, votre call-to-action (appel à l’action) se doit d’être séduisant et sexy. L’objectif ultime est dattirer vos destinataires sur une landing page et les amener à effectuer une action en particulier (prise de rendez-vous, demande de documentation, inscription à un évènement, …).

Autant dans vos emails que sur votre site internet, le bouton d’action est le premier « objectif » visé pour souhaiter transformer vos prospects en clients. Non pas que l’on souhaite ressembler à Cristina Cordula, mais aujourd’hui, nous allons vous prodiguer de magnifyyyque conseils pour booster votre taux de conversion à la suite d’un email marketing !

 

 

Quel texte choisir pour son call-to-action ?

Primordial, le bouton d’action doit être clair et concis. On tente de séduire plus avec moins de textes.

Privilégiez donc des appels à l’action très courts. 1 et 4 mots suffisent largement à inciter les internautes à cliquer sur votre bouton ! Exemple :

  • Le choix de vos verbes d’actions

Comme l’exemple cité ci-dessus, il est possible d’utiliser des verbes « neutres », à la première personne par exemple, qui permettent au lecteur d’être interpellé et d’être plus dans « la projection » du bouton :

A contrario, certaines entreprises utilisent beaucoup de verbes « incitatifs » qui se rapprochent plus de l’invitation et du verbe d’action à forte valeur ajoutée :

Plusieurs alternatives sont donc possibles, en passant aussi par le verbe à l’infinitif « Découvrir notre article ».

Le choix des mots et des angles de conjugaisons sont à adapter avec votre contenu et vos cibles. Des directeurs ou manager seront plus retissant à l’utilisation de la première personne du singulier « Je m’inscris », contrairement à des verbes moins direct et plus lisses : « Obtenez votre inscription ».

Avec des multiples choix, la langue française vous offre la possibilité d’interpeller différemment vos contacts. La segmentation et la personnalisation peuvent vous aider à décider entre telles et telles approches ! A vos claviers !

 

 Annonce : Demandez une démonstration de wewmanager

 

 

  • Eclairer le cliqueur sur son chemin

Au même titre que l’on aime bien voir des panneaux de circulation qui nous explique où l’on va : « Direction Nantes », les internautes apprécient les call-to-actions explicitent qui reflètent l’objectif de l’appel à l’action. Il faut construire votre campagne sous forme de tunnel de conversion : parlez d’abord de lui, de ses besoins, de ses problèmes et amener-le vers votre call-to-action qui va justement répondre à son besoin.

Simplement, on va inclure dans le texte du bouton la destination de celui-ci, exemple : « Visitez notre blog » « Demande de devis »

 

La mise en beauté de votre call-to-action

Même si la destination de votre call-to-action est le plus important (c’est là que vous allez convertir), pensez à « chouchouter » votre bouton afin qu’il soit tendance, en termes de couleurs et de formes. Si vous avez créé un univers particulier autour de votre marque, profitez de ce call-to-action pour le rendre unique et adapté à la situation.

 

Suivant votre objectif, il est judicieux de varier les couleurs de vos boutons :

  • Ecologie, bénéfice, information : vert ou bleu
  • Notion d’urgence, promotions : rouge

Ce sont bien entendu des suggestions, tout bouton est à harmoniser avec l’ensemble de votre message.

Généralement, on recense 3 formes : rond, ovale ou carré. Quelques exemples :

PS : Même si les tendances actuelles tendent à un design très simple (flat design), pensez à intégrer une ombre ou de la perspective à votre call-to-action afin d’aider à la compréhension que c’est ici qu’il faut cliquer.

 

 

Taille et position du call-to-action

La grosseur du bouton doit être modérée. On ne doit pas utiliser un call-to-action trop petit par peur que les internautes ne le voient pas. Au contraire, on ne peut pas insérer un bouton trop imposant dans un email (peu esthétique et trop agressif).

Il existe une règle d’or, autant en email marketing que dans la conception de site internet : il est indispensable que votre call-to-action  apparaisse en dessus de la ligne de flottaison.

« la ligne de flottaison est la ligne qui sépare la partie d’une page Web visible et la partie invisible, qui est accessible uniquement avec l’utilisation de la barre de défilement. »

 

Il faut donc insérer au moins un lien ou bouton en dessus de cette ligne, tout en en faisait un léger rappel en fin d’email. La dimension d’un bouton (encore une fois : tout dépend du reste de votre email) doit se situer entre les deux croquis suivants :

 

 

 

 

Lien bonus :

Si vous ne manipulez pas photoshop ou autre logiciel de graphisme, nous vous invitons à visiter le site : http://dabuttonfactory.com/examples qui propose un générateur de call-to-action intuitif et relativement complet.

Maintenant que vous avez toutes les clés en main pour créer des call-to-action percutant, il est temps de passer à l’action ! Pensez toujours à tester différents formats, styles et textes, comparez-les entre eux et adoptez les call-to-action qui permettent d’atteindre -voire dépasser- vos objectifs !

 

Donnez-nous votre avis ! :)

Quel élément est à vos yeux le plus déterminant pour un call-to-action efficace ?

Partager l'article

Commentaires 2

  1. Merci pour cet article bien structuré!

    Je vous conseille et recommande de visiter le blog Growth Hacking France http://growthhackingfrance.com/ crée par des experts en growth hacking. Un blog très intéressant à ne surtout pas rater!! :’) Vous trouverez des articles sur l’actualité dans le domaine du web marketing, digital, inbound marketing, growth hacking et autres. Vous pouvez lire quotidiennement des articles en ligne.

    P.S. J’ai vu votre article sur leur blog ^^

    1. Auteur

      Bonjour Loïc ! Merci pour votre commentaire, et merci pour le temps que vous passez sur notre blog 🙂
      Merci pour le conseil ! A bientôt je l’espère !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *