Pression-marketing

Cet été relâchez la pression marketing… pour le bien des internautes

Naïma Avis d'experts  Conseils et Bonnes Pratiques  Data et Relation Client Laisser un commentaire

On ne le répétera jamais assez, l’importance d’envoyer le bon message à la bonne personne au bon moment… Mais combien êtes-vous à raisonner ainsi ? Et si l’envoi d’emailings n’était tout bêtement qu’un jeu de séduction comme un autre avec vos clients/prospects ? Pour envoûter votre cible, plusieurs choix s’offrent à vous : être omniprésent, c’est bien mais vous risquez de lasser les internautes ou bien opter pour vous faire désirer, c’est mieux !

Des boîtes mails envahies de messages publicitaires

Si en tant que particulier nous recevons environ 33 emails par jour, nous avons également le droit à, en moyenne, 48 emails sur notre boîte professionnelle. Parmi tous ces messages, de nombreux courriers indésirables parviennent à se glisser et à polluer nos messageries. Le réflexe est de les supprimer sans les consulter réellement au risque de passer à côté d’une offre intéressante.

Limitez votre pression marketing

Plus on avance dans le temps, plus les techniques d’emailings se font nombreuses. Alors élevez votre stratégie marketing dès maintenant.

En effet, ce n’est pas parce que vous envoyez des emails personnalisés à vos cibles que vous pouvez les solliciter autant de fois que vous le souhaitez. Il est important de jauger la pression marketing. Le mot d’ordre est de se mettre à la place des clients/prospects et de se demander s’il ne vaut mieux pas recevoir un email proposant une belle offre sur un produit qui nous intéresse réellement plutôt que différentes offres qui se noient dans le reste de notre messagerie.

La clé du succès : gérer vos agrégats sur wewmanager

Outil parfois sous-estimé, cet outil n’est pourtant pas commun à toutes les plateformes de routage emailings et offre une réelle valeur ajoutée à votre base de données. Pour chacun de vos segments, vous pouvez choisir le nombre de fois que vous voulez les contacter.

Prenons un exemple :

Vos envois d’emailings s’organisent autour de 2 segments distincts :

  • Segment A : les anciens clients
  • Segment B : les nouveaux clients

Le segment A reçoit votre newsletter tous les mois. Pour les plus actifs de ce segment, vous souhaitez mettre en avant certaines offres. Vous pouvez donc choisir d’envoyer ces offres, en plus de la newsletter, aux clients ayant cliqué sur un email depuis moins de 2 mois.

Le module Agrégats vous permet de maîtriser la sollicitation de vos cibles afin de préserver la relation client/prospect.

Le segment B est plus sollicité car vous souhaitez le fidéliser, vous pouvez donc choisir d’envoyer une offre par semaine et de proposer une remise encore plus intéressante à ceux ayant ouvert un email depuis moins de 2 semaines.

En résumé

Personne n’aime être harcelé que ce soit par votre prétendant(e) rencontré la veille ou par votre marque favorite. Le secret est donc de savoir doser ses envois d’emails afin de ne pas « soûler » littéralement les internautes. Privilégiez le fait d’en faire moins mais mieux 😉

 

Sources :

http://comarketing-news.fr/infographie-email-et-pression-marketing/

http://www.sncd.org/etude-ema-btob-email-marketing-attitude-2014/

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *